Un contrat de 300 millions de dollars

Publié le : 14 octobre 20202 mins de lecture

La branche eau de Veolia Environnement a signé un important contrat avec la filiale canadienne du producteur allemand de sels et de fertilisants K+S.

Estimé à près de 300 millions de dollars, il s’agirait du plus grand contrat industriel signé par Veolia Eau Solutions & Technologies à ce jour. En 2012, Veolia Eau avait déjà convaincu l’Espagnol Iberpotash de choisir cette même technologie pour sa mine de Suria dans la région de Barcelone.

Pour Veolia Eau, il s’agit de développer l’ingénierie d’une mine de production de potasse dans la Saskatchewan, à l’ouest du Canada.

K+S Potash Canada a choisi d’utiliser la technologie HPD d’évaporation-cristallisation de Veolia Eau pour le traitement de gros volumes d’eau destinés à être injectés dans les gisements afin d’extraire le minerai.

En parallèle, les plans d’économie continuent

Veolia Eau Solutions & Technologies construira l’usine de récupération du sel et de la potasse sur la base d’un projet de conception-construction, qui comprend la conception et la fourniture du matériel, les systèmes auxiliaires, l’ingénierie détaillée et la gestion de la construction.

L’usine devrait entrer en production fin 2015, pour arriver à une capacité de production de 3 millions de tonnes par an de potasse à l’horizon 2023.

À terme, la mine de potasse dénommée Legacy Project deviendra le plus grand site de production minière d’Amérique du Nord.
Cette annonce intervient dans un contexte social tendu, alors que la direction de Veolia Eau annonce la suppression de 1500 postes en France, l’équivalent de 10 % de ses effectifs, dans le cadre d’un plan stratégique de réduction de la dette du groupe.

Plan du site