Comment investir en bourse pour débuter ? Les cinq pièges à éviter

Publié le : 09 décembre 20215 mins de lecture
Débuter en Bourse ne s’improvise pas. Il est impératif de connaître certaines règles, d’investir progressivement et de définir des objectifs clairs. Les risques peuvent freiner les néo-investisseurs, mais avec l’essor des solutions de trading en ligne et la recherche de rendements plus importants, les Français semblent, chaque année, plus enclins à investir en Bourse. Voici nos conseils et les pièges à éviter avant de se lancer.

 

Les Français et la Bourse

Selon une étude de Poll&Roll pour la start-up Maestos, réalisée en mars 2021, l’immobilier est le placement préféré des Français. Les sondés étaient ainsi 60 % à envisager un placement dans l’immobilier en 2021 (27 % pour une résidence principale, 20 % pour un investissement locatif, 13 % pour une résidence secondaire), contre 11 % pour les livrets d’épargne, 9 % pour l’assurance-vie et 6 % pour la Bourse. Si la Bourse arrive donc en 4ème position, les Français semblent toutefois, chaque année, plus nombreux à franchir le cap, notamment pour obtenir des rendements plus élevés que ceux promis par les autres placements.

Mais avant de se lancer, il est nécessaire de connaître certaines règles, pour investir en Bourse tout en préservant son pouvoir d’achat, grâce à une bonne appréhension des risques. Il est également judicieux de se renseigner sur les différents placements financiers existants et complémentaires (souscrire au capital d’une PME grâce au dispositif Madelin-PME, acquérir des parts de SCPI fiscales, investir dans des entreprises d’Outre-mer avec le dispositif Girardin).

 

Diversification, étude de marché, objectifs : les règles d’or de l’investissement en bourse

Pour réussir son investissement en Bourse, il faut avant tout être au clair sur ses connaissances et ses objectifs. De nombreux pièges peuvent être évités en consultant des guides ou des articles sur le sujet, afin de se familiariser avec le jargon des placements financiers. Cette étape permet également de définir une stratégie d’investissement, tant sur la durée que sur la rentabilité attendue.

Même si cela peut être tentant, il faut à tout prix éviter d’investir trop de liquidités d’un coup dans la bourse. Conserver une part d’épargne est important, pour pouvoir faire face aux aléas de la vie. De même, il est préférable de diversifier son portefeuille en optant pour des valeurs variées afin de limiter les risques, mais également de ne pas investir qu’en Bourse.

Avant d’investir dans une société, il est en outre primordial de se renseigner sur son historique, ses dirigeants, ses projets et sa santé financière. Comment cette société se situe-t-elle par rapport à ses concurrents ? le marché est-il porteur ? Sont autant de questions qu’il convient de se poser en amont pour éviter les mauvaises surprises.

La Bourse peut permettre de gagner gros, mais le risque de pertes doit également être pris en compte. Aussi, avant tout investissement, il est recommandé de définir un objectif de gains et de pertes, ce qui permet de limiter la casse et d’investir en conséquence.

 

Investir dans les entreprises européennes grâce au PEA

Produit réglementé, le plan épargne action (PEA) permet tout à la fois d’acheter et de gérer son portefeuille d’actions d’entreprises européennes. Il s’agit d’un outil parfaitement adapté aux nouveaux investisseurs en Bourse, qui souhaitent par ailleurs bénéficier d’une fiscalité avantageuse à partir de 5 ans de détention et d’une gestion adaptée à chaque profil.

Il existe plusieurs PEA :

  • Le PEA bancaire : plafond de versement de 150 000 € et exonération d’impôt sous conditions,
  • Le PEA assurance : il s’agit d’un contrat de capitalisation en unités de compte, souscrit auprès d’une compagnie d’assurance,
  • Le PEA-PME : même fonctionnement que le PEA bancaire, avec toutefois un plafond de versement de 225 000 €.

Plan du site