Comment bien gérer son contrat d’assurance-vie ?

Bien gérer son contrat d’assurance-vie

Publié le : 14 octobre 20206 mins de lecture

Tout le monde souhaite se sentir en sécurité et mettre sa famille à l’abri. La majorité des personnes qui se souscrivent à une assurance trouve leur raisonnement dans cette optique. En effet, l’assurance-vie est une meilleure option pour parvenir à cette fin. Ce genre d’assurance attire non seulement pour la sérénité qu’elle offre, mais également, ses nombreux avantages. L’assurance-vie est un véritable outil multifonctionnel de la gestion de patrimoine. Ce n’est pas pour rien qu’elle est devenue le placement préféré des Français.

Au moment de la signature d’un contrat d’assurance-vie, l’assureur va proposer quelques modes de gestion : libre, pilotée, profilée, etc. Il est donc important de mettre au point une bonne technique de gestion afin de pouvoir profiter pleinement des ses privilèges. Voici quelques préconisations pour vous aider à y voir plus clair.

La gestion libre pour pouvoir garder le contrôle

Il y a un dicton qui disait « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Dans certains cas comme la gestion de l’assurance-vie, vous avez cette possibilité en choisissant la gestion libre. Ce mode de gouverne est exercé par le titulaire du contrat. Connue également sous l’appellation de « gestion directe », c’est un type de management par défaut des assurances-vie multisupports. Elle permet au souscripteur de faire un choix de manière autonome concernant les produits sur lesquels il désire investir ses actifs. Ainsi, l’épargnant lui-même intervient sur le contrat afin de repartir de ses placements, entre fonds en unités de compte et fonds en euros. Cependant, il faut faire preuve de vigilance absolue, car ce mode de gestion est le plus risqué! Certes, ce mode de gestion vous donne une bonne souplesse, mais, elle nécessite une attention particulière. De ce fait, elle n’est conseillée qu’aux investisseurs expérimentés. La tâche est assez lourde puisqu’il vous faut défendre vous-même vos intérêts face aux fluctuations du marché boursier. Pour mettre plus de lumière sur le sujet, pourquoi ne pas consulter un expert, hedios avis par exemple.

Nous vous recommandons : Assurance-vie : Quels critères pour choisir le bon contrat ?

Les bonnes raisons d’orienter son choix vers la gestion profilée.

Contrairement à la gestion libre, la gestion profilée quant à elle est opérée par un gestionnaire suivant un profil défini. Il s’agit d’une gestion automatisée des placements entre plusieurs actifs qui se trouve entre la gestion sous mandat et la gestion libre. Notamment, c’est le compromis idéal pour les souscripteurs qui ne souhaitent pas gérer de façon active leur contrat, mais qui veulent optimiser leurs épargnes.

La gestion profilée possède deux formes distinctes. D’une part il y a ce que les courtiers d’assurance comme hedios ont coutume d’appeler « le support profilé ». En termes simples, il s’agit des contrats qui stipulent des supports en unités de compte relatif à chaque profil d’épargnant. Ces dits profils peuvent aller du plus risque au plus sécurisé. Ce fait permet au détenteur de l’assurance-vie d’investir sur un ou plusieurs fonds suivant ses objectifs. D’autre part, il y a la répartition profilée qui assigne un arbitrage entre différents supports.

Bref, le mode de gestion profilée est la plus sereine et ne nécessite pas beaucoup de temps, puisque la gérance des avoirs est attribuée à l’assureur.

Gestion pilotée ou gestion automatisée

La gestion pilotée s’apparente à une gestion libre truffée d’options d’arbitrage permettant d’automatiser le pilotage des avoirs. Dans la pratique, l’épargnant peut changer la répartition de ses actifs en misant de fonds sur un support quelconque.

Si l’aventure de mettre votre assurance-vie en gestion pilotée vous tente, il convient de savoir davantage sur les options d’arbitrages contenu dans ce mode d’administration. En effet, il y a la dynamisation des plus-values qui recommande de réinvestir les intérêts dégagés par une partie des avoirs mis sur le fonds en euros. De plus, il existe aussi la sécurisation des plus-values. Il s’agit de l’inverse de l’alternative précédente. En outre, la répartition constante qui suggère de maintenir le fractionnement établi au départ. Viens rajouter à cette option d’arbitrage l’investissement progressif assurant le développement du placement en unités de compte. Enfin, la limitation de perte, un choix idéal pour se prémunir d’une éventuelle baisse sur une unité de compte dépassant un seuil fixé.

La gestion pilotée de l’assurance-vie est actuellement la plus proposée par les sociétés de courtage comme Hedios patrimoine à cause de sa sécurité satisfaisante.

La gestion à horizon en assurance-vie

Quant à ce type de gestion de contrat d’assurance, il s’adresse aux souscripteurs ayant une vision à long terme. Elle consiste à gérer un contrat d’assurance-vie pendant une durée assez longue (comprise entre 5 et 20 ans) tout en modifiant de façon progressive la répartition des avoirs en fonction de l’âge et du profil de risques du souscripteur. En choisissant la gestion à horizon, l’épargnant accepte que son actif soit investi, au départ, sur des supports dynamiques comme des actions. Au fur et à mesure ou la retraite approche, le capital sera progressivement ré-alloué sur des produits présentant moins de risques.

En résumé, l’assurance-vie est un investissement sûr, mais avec la fluctuation du marché financier la gestion doit être le sujet d’une étude approfondie pour éviter la perte. Sur ce coup-là, faites vous accompagner des experts et solliciter hedios avis par exemple.

Plan du site