Comment choisir un ETF ?

Choisir un ETF

Appelés également fonds indiciels ou trackers, les ETF offrent divers avantages par rapport aux autres produits financiers. Voici quelques conseils à suivre pour choisir les meilleurs d’entre eux.

Comprendre ce qu’est un ETF

Un ETF ou Exchange Traded Fund ou encore Tracker est un fond côté en bourse. Il permet de répliquer la performance d’une matière première, d’une obligation, d’un indice, etc. Ce type de produit simple peut se vendre et s’acheter au fil de la journée, comme les actions avec les mêmes frais de courtage et en respectant les conditions instantanées du marché. En France, quelques trackers permettent de profiter d’une fiscalité conséquente lorsqu’elles sont éligibles au PEA ou Plan d’Épargne en Actions.

Permettant de procéder à une gestion passive, les ETF sont plus proches de l’indice de référence. Ils ont des frais moins élevés que les fonds actifs, en sachant qu’en France les frais de ces derniers sont estimés à 2 % par an, ce qui montre qu’ils sont inférieurs de 2 % par an par rapport à un indice monde. Ainsi, un tracker fait mieux que 20 % des fonds actifs dont il est impossible de prévoir la performance dans un futur proche.

Les avantages des trackers

Comparés aux autres produits financiers, les trackers permettent de bénéficier de nombreux avantages. En effet, en acquérant de nombreux ETF, l’épargnant peut profiter des performances de plus de cent actions. Pour cela, à l’aide d’un ordre de bourse, il peut vendre ou acheter la performance d’un panier ou d’un indice afin de la répliquer aisément et de manière certaine par la suite. Il doit ainsi s’adresser à son broker habituel.

Tout comme dans le cas d’une action, il ne paie aucun droit d’entrée, mais ne règle que les frais de courtage. Comme les actions, les trackers sont dotés d’un ISIN ou numéro identifiant international facilitant la passation d’ordre. Tous les jours, la valeur liquidative, ou prix, de chacun d’entre eux est calculée. L’épargnant peut aussi procéder à un calcul mathématique en se basant sur l’évolution de l’indice sous-jacent. Il faut savoir qu’en général, c’est à partir de cette opération que les épargnants achètent, vendent continuellement et alimentent le marché.

Les investisseurs peuvent connaître en temps réel le montant de leurs parts, grâce à la cotation en continu. Cette dernière est obtenue en actualisant la valeur liquidative toutes les 15 secondes.  Ainsi, le cours des ETF est évalué en effectuant une fraction de 1/10, 1/100, etc. de la valeur du panier ou de l’indice. Après avoir soustrait les frais de gestion, les dividendes sont réinvestis ou redistribués par le fonds.

Considérés comme un outil bénéfique pour répartir les risques, les trackers permettent aux investisseurs de se constituer un portefeuille varié en risque. Pour cela, ils réalisent notamment peu de dépenses en frais de courtage et n’ont pas à obtenir toutes les grandes valeurs du CAC 40.

Comprendre l’indice que suit le tracker

Pour mieux profiter d’une gestion passive, il est primordial de choisir un ETF en tenant compte de l’indice qu’il suit. Habituellement, le nom d’un tracker est formé de son émetteur, qui peut être Lyxor, Vanguard, Amundi, etc., et du nom de l’indice que suit cet ETF. Pour éviter les surprises, il est recommandé de bien analyser son allocation cible ainsi que son portefeuille global. Ainsi, le meilleur tracker est celui qui est en adéquation avec ces deux critères.

Il est également conseillé de bien sélectionner son contrat d’assurance vie pour profiter du meilleur tracker. En effet, certains d’entre eux sont éligibles à quelques assurances vie. Sur Internet, il est possible de comparer les différentes prestations proposées par différents organismes.

En outre, certains trackers sont éligibles au Plan d’Épargne en Actions ou PEA permettant ainsi d’optimiser sa fiscalité. En effet, 5 ans après avoir ouvert son compte, l’épargnant ne paie aucun impôt sur les dividendes et les plus-values. Il doit néanmoins s’acquitter des prélèvements sociaux. De plus, l’imposition peut être décalée à la fin, car il est possible d’effectuer les arbitrages indispensables sans taxation, étant donné qu’il s’agit d’un ETF capitalisant.

Sur les portails de bourses classiques, il est possible d’effectuer une recherche afin de trouver les meilleurs trackers. Chaque page contenant ces derniers doit ensuite être ouverte pour trouver les volumes d’échange et les frais, en vue de les comparer.